X
Partager le tableau
X
FR EN
Accueil > Tableaux > Victor Charreton (1864-1937) - Hiver et Printemps
Retour
Partage
Zoom

Victor Charreton (1864-1937) - Hiver et Printemps

Huile sur toile signée en bas à gauche

Dimensions : Hauteur 92 x Largeur 73 cm (Avec cadre : 106 x 88 cm)

Victor Charreton est né en 1864 en Isère. Après des études de droit à Grenoble, il décide en 1902 de se consacrer à sa passion, la peinture. Il vient s’installer à Paris, et va entreprendre jusqu’en 1913 de nombreux voyages afin de capter les lumières de paysages très différents, de l’Algérie à la Hollande, en passant par l’Espagne, l’Angleterre et la Belgique.

Charreton est un peintre autodidacte et moderniste. Son art est unique, inclassable. Il va mettre au point ses propres techniques et  ses propres supports. Dans ses paysages, la couleur domine le dessin qui est rapidement esquissé au crayon sur le carton ou la toile nue. Il peint sur le motif, sans préparation, et pratique la peinture « en réserves », qui laisse apparaitre le support dont il utilise la couleur. La matière, peinture à l’huile le plus souvent,  est posée directement au couteau ou à la brosse, et les juxtapositions chromatiques qu’il opère sont franches et  audacieuses.

La puissance des œuvres de Charreton est comparable aux œuvres fauves réalisées par Matisse ou Derain à l’époque où Victor Charreton s’installe à Paris. L’Auvergne, la Bretagne, la Provence sont les sujets qui lui resteront chers toute sa vie.

Notre tableau représente une scène de neige, chère à Charreton. Il est exceptionnel tout d’abord  par son format, grand et vertical.  Dans le cas de Victor Charreton, la dimension du tableau constitue un critère essentiel car la puissance de cet artiste se manifeste plus fortement dans les grands formats, ce qui explique en partie les forts écarts de prix qu’on peut noter. Par ailleurs, les œuvres verticales sont rares chez Victor Charreton. Ici, l’artiste profite du format vertical pour nous offrir une composition audacieuse et moderne : la diagonale dessine une ligne séparant deux saisons et deux palettes de couleurs fortement contrastées. A gauche de cette diagonale, Victor Charreton nous dépeint un paysage d’hiver, où l’alternance des noirs et des blancs suggère un lourd manteau neigeux et des rochers sombres. A droite de cette ligne, la palette s’enrichit de bruns clairs, de jaunes et de verts qui évoquent l’éveil de la nature à l’arrivée du printemps. On remarquera également le  recours à un mélange d’huile et d’eau, une technique étonnante explorée ici par l’artiste lui permettant de produire un effet tout particulier dans la représentation des amas de neige, où affleurent des rochers.

 

Musées dans lesquels des œuvres de Charreton sont exposées :

Paris, Musée d’Orsay et Petit Palais

New York

Madrid

Lyon

Cleveland…