X
Partager le tableau
X
FR EN
Accueil > Tableaux > Henri Emilien Rousseau (1875 - 1933) - L'Arrivée des cavaliers
Retour
Partage
Zoom

Henri Emilien Rousseau (1875 - 1933) - L'Arrivée des cavaliers

Huile sur toile signée et datée 27 en bas à droite

Dimensions : H. 65 x L. 54 cm (avec cadre: H. 95 x L. 83 cm)

Henri Emilien Rousseau est né en 1875 au Caire. Parmi les orientalistes français de la fin du 19ème siècle et du début du 20ème siècle, Henri Emilien Rousseau occupe une place de premier plan, grâce notamment à ses remarquables  représentations de chevaux arabes. 

Il fut élève de Jean-Léon Gérôme, le plus célèbre orientaliste français après Delacroix. Henri Rousseau obtint le second Grand Prix de Rome en 1900, et grâce à une bourse de voyage il visita d’abord la Hollande et la Belgique, puis l’année suivante l’Espagne, la Tunisie et l’Algérie. Il retourna en Afrique du Nord plusieurs fois avant la Première Guerre mondiale. De 1920 à 1932, il travailla au Maroc ce qui nous permet de situer notre tableau.

Henri Emilien Rousseau exposa à Paris, au Salon des Artistes Français, et participa à de nombreuses expositions internationales en Belgique, Hollande, Angleterre, Suède, Brésil, Argentine, et au Japon. Ses sujets de prédilection sont des scènes de la vie nomade, des mouvements de cavaliers, les vastes paysages, inspirés d’Afrique du Nord ou de la Camargue. Aujourd’hui, les sujets équestres sont de loin les plus recherchées et les plus chers.

Notre tableau est une œuvre importante de Rousseau. En premier lieu, il s’agit d’une toile de très belle dimension par rapport aux nombreuses et récurrentes petites vues équestres exécutées par l’artiste ; le sens vertical est également rare pour Rousseau.  Ce format permet une composition riche et très bien équilibrée, avec de nombreux personnages et  deux cavaliers. Le ciel animé de nuages est travaillé tout en légèreté et en transparences pour parfaitement suggérer les effets du vent sur le sable. En opposition, la robe des chevaux et les vêtements des personnages sont travaillés en pleine pate, accrochant la lumière pour faire éclater les couleurs vives de la scène. Dans ce tableau, Rousseau a également mobilisé une palette de rouges et de bruns incroyablement variée et  subtile. Ce tableau est dans un état absolument parfait, sur sa toile d'origine et sans repeint. La matière picturale est intacte et très peu craquelée. Le superbe cadre en bois et stuc doré est ancien, mais n'est sans doute pas celui d'origine.

 

Musées :

Musée des Beaux-Arts d’Amiens, Nantes, Mulhouse, Chambery ….

Musée du Louvre, Château de Versailles

Ger Eenens Collection the Netherlands

 

Bibliographie :

E. Bénézit, édition Gründ, Tome XII, page 28.