X
Partager le tableau
X
FR EN
Accueil > Tableaux > Victor Gilbert (1847-1933) - Marché aux fleurs, rue Royale à Paris
Retour
Partage
Zoom

Victor Gilbert (1847-1933)

Marché aux fleurs, rue Royale à Paris

Ecole française, huile sur toile signée en bas à gauche

Dimensions : H. 50,5 x L. 61,5 cm (avec cadre : H. 76 x L. 87 cm)

Victor Gilbert est né à Paris en 1847.
Très tôt il présenta des prédispositions pour le dessin. Issue d'une famille aux revenus modestes il ne peut s'inscrire à l'École des Beaux-Arts de Paris. Alors, à l'âge de treize ans il est placé comme apprenti chez Eugène Adam, peintre et décorateur. La journée il suivait son apprentissage et le soir des cours d'art sous la direction du Père Levasseur, à l'École de la Ville de Paris. Ce fut la seule formation artistique officielle qu'il reçut. Travaillant seul, il commence à exposer des natures mortes au Salon des Artistes Français. Il participa également aux peintures décoratives de l'Hôtel de Ville de Paris. Vers 1875, Gilbert reçoit le soutien financier du Père Martin, dont la boutique de la rue Laffitte était un centre artistique depuis les années 1850. Martin était le marchand notamment de Boudin et Jongkind. Au Salon de 1875, son Portrait de Madame M. lui assura suffisamment de succès en tant que peintre qu'il cessa la peinture décorative. A la fin des années 1870, Victor Gilbert revient aux sujets qu'il affectionne tant : les vues animées de Paris avec ses marchandes de fleurs et les marchés. Il devient le peintre du marché des Halles notamment. Témoin de son temps, il aime peindre les petits métiers croisés au détour des faubourgs et dans les Halles de Paris. Il leur donne ainsi noblesse et fierté. Sur ce thème, il présenta plusieurs toiles aux Salons de 1880 et 1881. Le reconnaissant dès lors comme le peintre officiel de cette peinture de genre à Paris et assurant ainsi sa réputation. Dans ses œuvres de jeunesse, sa palette chromatique est sombre. Puis peu à peu et sous l'influence de l'impressionnisme, l'artiste adoucit sa palette et ajoute de la lumière dans ses tableaux. En 1889, il reçoit une médaille d'argent à l'occasion de l'Exposition Universelle. En 1897 il reçoit aussi le Chevalier de la Légion d'Honneur et en 1926 il reçoit le Prix Bonnat.

Notre tableau représente un marché aux fleurs rue Royale. Victor Gilbert est le peintre des marchés aux fleurs. On retrouve les bouquetières aux Halles, devant les églises et dans les rues. Ici nous sommes au début du XXème siècle, une matinée de printemps, rue Royale. Alors que la rue commence à s'animer, au premier plan une bouquetière vient installer sa charrette débordante de fleurs de saison près du trottoir. Quant au même moment, une vieille dame court après l'omnibus en direction de l'église de la Madeleine. L'artiste utilise une palette chromatique vive et baigne sa toile d'une belle lumière rayonnante.

Musées :
Paris, Petit Palais ; Mairie de Paris
Bordeaux, Musée des Beaux-Arts
Pau, Musée des Beaux-Arts
Dieppe, Musée des Beaux-Arts
Lille, Musée des Beaux-Arts
Le Havre, Musée des Beaux-Arts
Strasbourg, Musée des Beaux-Arts

Bibliographie :
E. Bénézit, édition Gründ, Tome VI, page 108.

Victor Gilbert - Fleurs d'hiver - Paris, Petit Palais Victor Gilbert - Fleurs d'hiver - Paris, Petit Palais