X
Partager le tableau
X
FR EN
Accueil > Tableaux > Pierre-Eugène Montézin (1874-1946) - Le Port de Saint-Mammès
Retour
Partage
Zoom

Pierre-Eugène Montézin (1874-1946)

Le Port de Saint-Mammès

Provenance : Galerie Raphaël Gérard (Paris) et Exposition « Montézin » sous le n° 28 Le Port de St-Mammès le 15-29 mai 1943
Gouache sur carton signée en bas à gauche

Dimensions : H. 43 x L. 61 cm (avec cadre : H. 48 x L. 65 cm)

Pierre-Eugène Montézin est né à Paris en 1874. Extraordinaire artiste autodidacte, Montézin n'est rattaché à aucun atelier. C'est un peintre néo-impressionniste visionnaire.
Sa touche singulière ne correspond pas aux attentes de l'académisme de l'époque. A l'âge de 19 ans il décide de présenter ses œuvres au Salon des Artistes Français à Paris qui lui refuse l'accès, et cela pendant dix ans. Mais l'artiste ne renonce pas. A force de ténacité et de persévérance, le Salon lui ouvre ses portes en 1903. Il obtient la médaille de 3ème classe en 1907, la médaille d'or de 2ème classe en 1910, le Prix Rosa Bonheur en 1920, la médaille d'honneur en 1932...

Après la guerre, le talent de Montézin est reconnu par les plus grandes galeries Parisiennes qui organisent des expositions de ses œuvres : La galerie Georges Petit en 1922, la galerie du Journal avenue des Champs-Elysées en 1936, la galerie Durand-Ruel en 1938, la galerie Raphaël Gérard en 1943.

En marge de sa peinture, Pierre Eugène Montézin reçu de nombreuses distinctions pour son engagement dans tout ce qu'il entreprit : Médaille Militaire en 1918, Officier de la Légion d'Honneur en 1933, Elu à l'unanimité Président du Jury des Artistes Français, Elu membre de l'Institut de France à l'académie des Beaux-Arts au fauteuil d'Edouard Vuillard en 1941...

En 1946, Montézin part en Bretagne. En se rendant à Moëlan-sur-Mer pour peindre sur le motif, il décède à l'âge de 72 ans, ses toiles et sa boite de couleurs accrochées sur le dos.

Musées :
Paris, Petit Palais
Paris, Musée d'Art Moderne de la Ville
Dijon, Musée des Beaux-Arts
Lille, Musée des Beaux-Arts
Lille, Petit Palais Roubaix, Musée d'Art et d'Industrie
Rouen, Hôtel de Ville

Bibliographie :
Bénézit, Gründ édition, Tome 9, p. 783-784.

Notre gouache représente le Port de Saint-Mammès, ville marinière à la confluence entre la Seine et le Loing, qui a notamment inspiré Alfred Sisley. Elle a été peinte avant la première guerre mondiale, ces années où le talent de l'artiste connut son apogée, avec des œuvres marquées par sa touche spontanée et moderne. Elle a notamment figuré dans l'exposition consacrée à l'artiste en 1943, dans la célèbre galerie d'art Raphaël Gérard. On retrouve dans cette gouache la remarquable capacité de Pierre-Eugène Montézin à rendre compte de la lumière de l'Ile de France, des reflets du ciel dans l'eau de ses rivières et des jeux du soleil sur les façades des maisons.

Pierre-Eugène Montézin - Les marais de la Somme - Roubaix, La Piscine, Musée d’art et d’industrie Pierre-Eugène Montézin - Les marais de la Somme - Roubaix, La Piscine, Musée d’art et d’industrie